lundi 21 mars 2016

WINNEFOX (M 1)

Type : Sloop bermudien  

Gréement : 1 mât ;  grand-voile bermudienne ; 1 génois ou un foc ; pas de bout-dehors  ; numéro de voile ; spi au portant. La grand voile porte le numéro M 1 , par le passé, elle était immatriculée U 7.


Matériaux : coque et mât en bois
Lancement : 1957 dans le Minnesota par le chantier Johnson
Autres noms : 
Dernière nationalité connue : Française
Port d'attache :
Baden (Golfe du Morbihan)
Utilisation : Yacht  de course (scow de classe A)
 
Signification du nom : Winnefox : ? Fox signifie renard

Longueur hors-tout : 11,9 m
Longueur de la coque : 11,9 m
Longueur à la flottaison :  m 
Largeur maximale :  m
Tirant d'eau maximal : 2,6 m coque) ; une dérive relevable sur chaque bord.
Tirant d'air :  m

Déplacement :  t
Surface maxi de voilure :  m² au près
État : restauré en 2014 , bien entretenu
Avant :  Étrave formant une sorte de marotte. Le fond du bateau ne touche pas l'eau sur plus d'un mètre de long. (quand elle est plate)


Arrière : voûte  élancée, petit tableau sur lequel est écrit le nom du bateau
 


Coque : blanche, très peu profonde

Superstructures : aucune ; pont tout plat à l'exception du cockpit;

    Ce scow d'origine américaine possède une coque impressionnante, très étroite et très malte, ressemblant à une grande planche à voiles. Ces caractéristiques font penser aux voiliers de course modernes, comme les 60 pieds du Vendée globe. Il a une réputation de bateau extrêmement rapide. Il est transportable sur remorque routière, et on peut donc le voir aussi bien aux régates méditerranéennes qu'en Bretagne. Son comportement serait sans doute intéressant à suivre sur les lacs comme le Léman ou le Bodensee
       Le mot équivalent à scow en français est chaland. On peut donc le comparer aussi à barge, ou aux skütsjes néerlandais. En effet, ce type de bateau de course est dérivé de bateaux de transport des grandes étendues d'eau calme américaines, comme la baie de Chesapeake, ou des grands lacs américains. Les bateaux de course sont apparus à la fin du XIXème siècle. Ils ont été récemment copiés par des voiliers modernes, comme le Melges E Scow, de 8,5 m de long.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire