vendredi 22 avril 2016

CRUINNEAG III

Type : Ketch bermudien.


Gréement : 2 mâts ;  grand-voile bermudienne; 2 focs sur bout-dehors, 1 trinquette bômée ; spi au portant.
 

Matériaux : bois (structure en acacia, bordés en teck, pont en teck) ; mâts en pin.

Lancement : 1936, en Écosse, à Tarbert (rive ouest du loch Fyne) par le chantier Dickies, sur des plans de William MacPherson Campbell
Autres noms :
Utilisation initiale : yacht de croisière
Dernière nationalité connue : britannique
Port d'attache :

Utilisation : Yacht  de croisière
 
Signification du nom : Cruinneag : ? si quelqu'un peut nous indiquer le sens de ce mot aélique...

Longueur hors-tout :  m
Longueur de la coque : 19,4 m
Longueur à la flottaison : 15 m 
Largeur maximale : 4,5 m
Tirant d'eau maximal : 2,6 m
Tirant d'air :   m
Déplacement :  t
Surface maxi de voilure : m² au près
État restauré , bien entretenu
Avant : étrave  inclinée.
Arrière : voûte, tableau.
 
Coque : blanche ; autrefois en bois verni.

Superstructures : 2 roufs en bois verni 
    Cruinneag III a été construit en 1936 sur la côte ouest de l'Écosse, pas très loin de Fairlie et de glasgowC'est le plus grand bateau construit dans le petit port de Tarbert et son lancement avait été un évènement. Pendant la guerre, il a été caché pour ne pas être réquisitionné ou démonté. réapparu après la guerre il est resté encore quelques années en Écosse, puis a été acheté par un officier de marine résident à Glasgow, qui l'a soigneusement entretenu. Après quelques années où le yacht a servi d'école de voile, il a été racheté par le petit-fils de l'officier de marine. restauré et repeint en blanc, il a participé à ces régates classiques en Europe, en Méditerranée et aux Antilles. En 2008, il participait à la transat classique Lagassé Douarnenez - St-Barth. Il a échappé à l'ouragan Sandy qui a provoqué le naufrage du trois-mâts Bounty.et provoqué des dizaines de morts à New-York et dans les environs (octobre 2012)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire