mercredi 21 mai 2014

SEREINE

Type : Cotre bermudien  

Gréement : 1 mât ;  grand-voile bermudienne ; 1 génois ou un foc ; pas de bout-dehors  ; 1 trinquette. La barre rouge en travers de la grand-voile est la marque des Glénans : on la trouve sur tous les voiliers de la célèbre école de voile.


Matériaux : bois
Lancement : 1952,  à Pont-Aven (?), sur des plans d'Henri Dervin
Autres noms : aucun
Dernière nationalité connue : Française
Port d'attache :  Concarneau (Finistère)
Utilisation : École de croisière
 
Signification du nom : Sereine : un bateau qui a déjà vécu plus de 60 ans sereinement...

Longueur hors-tout : 12,5 m
Longueur de la coque : 12,3 m
Longueur à la flottaison : 9,4  m 
Largeur maximale : 3,5 m
Tirant d'eau maximal : 2 m
Tirant d'air :   m

Déplacement : 12 t
Surface maxi de voilure : 100 m² au près  
État : restauré, bien entretenu
Avant : étrave inclinée, un peu convexe
Arrière : voûte élancée.


Coque : bleu foncé

Superstructures : rouf discret
  La Sereine, dont la construction a été étudiée par Philippe Vianney, le créateur des Glénans, a été lancée en 1952 et complètement restaurée en 2005 par le chantier du Guip à Brest. 
   C'est le bateau emblématique de l'école de voile des Glénans, son premier voilier de croisière.
    Il a parcouru plus de 150 000 milles et formé  des milliers d'équipiers à la croisière, ces équipiers étant devenus pour la plupart de bons plaisanciers. Il a participé à plusieurs courses de grands voiliers (tall ships races)
   Ce voilier a participé à la plupart des rassemblements de Brest et de Douarnenez, saul en 2000 et en 2004 : elle était alors en mauvais état, puis en restauration (arrêt de l'activité de 1998 à 2005). Il est classé monument historique depuis 2001.
 L'équipage comprend un chef de bord diplômé et 9 stagiaires.
    A propos des Glénans, précisons que l'école de voile s'écrit ainsi alors que l'archipel s'écrit Glénan.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire